" Si on est fort mentalement, les conséquences sur tout ce que l’on fait derrière sont décuplées "

Virginie Lombardo

Entraîneur de boxe française et de Kick Boxing

Photo : toulousegoout.canalblog.com

Interview d'une haut gradée en Savate Défense


Virginie, vous détenez le plus haut grade en Savate Défense, grade détenu seulement par 3 femmes en France, c'est bien le cas ?

Absolument. J’entraîne en boxe française, j’enseigne le Kick Boxing et je suis aussi membre de la Commission Nationale de Savate Défense.

Virginie, avant de vous inscrire à la formation LNF, quelle vision aviez-vous de la Préparation Mentale ?

Pour moi la tête ça a toujours été 70% de la performance. J’ai compris très tôt que si on est fort mentalement les conséquences sur tout ce que l’on fait derrière sont décuplées, que ce soit en physique, en tactique, ou en technique. J’ai toujours su que le mental était essentiel et j’avais très envie d’apprendre comment ça fonctionne.

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifiée en Préparation Mentale, pouvez-vous nous dire à quoi servent concrètement dans votre métier les outils de la Préparation Mentale que vous avez appris dans la formation LNF ?

Le premier outil de votre formation c’est l’outil Motivation.

On sait tous que la motivation est très importante pour pratiquer son sport, c’est une évidence. Sauf que personne ne sait comment ça fonctionne, et pour moi la motivation a toujours été quelque chose de flou et de non maitrisable.

Dans votre formation quand j’ai découvert les sept sentiments qui sont à l’origine de la motivation dans le sport et tout est devenu hyper clair et concret. J’ai compris comment ça fonctionne et ce qu’il faut faire pour la décupler.

À titre personnel j’ai toujours été motivée mais je l’ai rarement été à fond. Il y avait des choses positives et des choses qui manquaient plus ou moins selon les périodes, mais je n'ai jamais vraiment su ce que c’était. Avec votre outil, je peux trouver tout de suite ce qu’il me manque et je peux agir pour avoir une motivation forte, complète, sans manque, et ça pour moi c’est vraiment énorme.

Le second outil de la formation est l’outil Fixation d’Objectifs. Vous pensez qu’il est utile lui aussi dans la pratique sportive ?

Votre outil Fixation d’Objectifs, je l’ai d’abord essayé sur moi et j’ai découvert que je ne fixais pas aussi bien mes objectifs que je le pensais. Je ne les fixe pas bien sur la question des temps et j’ai compris qu’en faisant ça je me limitais moi-même en fait. C’était super de m’en rendre compte tout de suite pendant la formation et de façon aussi claire.

Ensuite, je compte bien utiliser cet outil Fixation d'Objectifs avec tous mes sportifs parce que c’est un outil ultra-précis sur des sujets qui sont essentiels, et il aide vraiment. Il permet aussi d’aborder des points qu’on laisse souvent de côté alors qu’on aurait intérêt à les traiter comme par exemple la protection de l’ego, c’est-à-dire ces sportifs qui se donnent des objectifs inatteignables pour se faire plaisir, mais qui en réalité s’empêchent de progresser en faisant ça. Et bien sûr on ne s'en rend pas compte tant qu'on n'a pas suivi la formation.

C’est essentiel de bien fixer ses objectifs quand on pratique un sport. Je ne pensais pas mal fixer les miens car je connais quand même bien mon sport mais j’ai compris que je peux aller plus loin sur ce sujet et maintenant je vais en faire bénéficier tous les sportifs que j’accompagne.

Est-ce qu’il y a un autre outil qui vous a particulièrement plu dans la formation ?

Il y a un sujet que j’ai découvert il y a longtemps et que j’ai toujours beaucoup utilisé pour ma performance, c’est l’imagerie mentale. C’est quelque chose que je pratique depuis plusieurs années et que je connais bien.

Mais avec tous les outils que vous donnez dans la formation, j’ai compris comment mettre en place une imagerie encore plus complète. À présent je peux l’utiliser d’une façon encore plus large sur des sujets encore plus nombreux, et ça c’est très utile pour moi.

Vous auriez aimé suivre cette formation plus tôt dans votre carrière ?

Alors là complètement ! J’aurais gagné beaucoup de temps ! Déjà ça m’aurait évité de me tromper sur la façon d’aller chercher mes objectifs. J’avais cet objectif en tête : être dans les cinq premières femmes. Si j'avais eu vos outils plus tôt, j'y serais mieux arrivée, pas plus vite mais d'une meilleure façon et dans des meilleures conditions.

Dans mon parcours il y a eu des périodes vraiment difficiles, par exemple j’ai eu des grosses chutes de motivation. Quand tu fais 18 à 20 heures de préparation physique, tu peux vraiment perdre ton envie. Je ne comprenais pas comment fonctionnait la motivation à l’époque et j’ai vraiment dû me faire violence et ça n’a pas toujours été très agréable.

Si j’avais connu plus tôt ce que vous expliquez dans la formation et si j’avais eu plus tôt votre outil Motivation par exemple, j’aurais su quoi faire pour mieux me soutenir moi-même et ça m’aurait vraiment aidée.

À votre avis, est-ce que les entraîneurs de boxe, savate ou kick-boxing ont intérêt à se former à la Préparation Mentale telle qu’on l’enseigne chez LNF ?

Alors OUI, et à 200 % ! On entraîne en permanence des athlètes différents sur des disciplines différentes et ce n’est pas toujours simple de les comprendre et de les suivre vraiment. Pour y arriver on a besoin d’outils rapides et faciles à appliquer et qui nous permettent de savoir ce qui se passe chez l’athlète et de le comprendre.

Une grande erreur qu’on fait tous en permanence c’est de croire qu’on entraîne des robots. On se concentre uniquement sur le physique et la technique. Or le cœur de la performance, le vrai noyau qui déclenche tout le reste, c’est dans la partie humaine qu’on le trouve : on est beaucoup plus performant quand on est super motivé, quand on évite les grosses baisses de régime, quand on arrive à rester concentré, quand on s’épanouit et qu’on a du plaisir dans son sport.

Cette partie humaine est absolument essentielle.

Jusqu’à présent on ne pouvait pas y accéder concrètement parce qu’on n’avait pas les outils pour ça. Votre formation donne ces outils un à un et les explique vraiment très bien : donc oui il faut vraiment que les entraîneurs suivent cette formation et apprennent ces outils. C’est très important. Pour moi votre formation devrait être de base dans la formation d’un entraîneur ou d’un moniteur.

Est-ce qu’un athlète a aussi intérêt selon vous à apprendre ces outils pour savoir gérer lui-même son mental ?

Oui c’est super intéressant pour un athlète.

Pour moi par exemple et bien avant votre formation, l’imagerie mentale m’a beaucoup apporté dans ma carrière en tant que sportive. Et dans votre formation vous lui donnez une ampleur encore plus intéressante.

La gestion du stress est aussi quelque chose de très important : quand on pratique des sports comme les nôtres on a sans arrêt des peurs qui arrivent et c’est bien sûr essentiel d’apprendre à les gérer de la bonne façon.

En suivant votre formation un athlète va déjà comprendre comment il fonctionne et rien que ça c’est déjà c’est énorme et ça va énormément l’aider.

Si en plus son entraîneur s’est lui aussi formé, alors là bingo, pour moi c’est le top ! Là ça va faire des étincelles parce que les deux vont arriver à travailler super bien ensemble parce qu’ils seront en permanence sur la même longueur d’onde.

Je pense qu’au moins les athlètes de haut niveau devraient tous suivre cette formation.

Maintenant que vous êtes formée et certifiée en Préparation Mentale, vous trouvez que la Préparation Mentale c’est pour tout le monde ou uniquement pour le haut niveau ?

C’est vraiment pour tout le monde parce que c’est un outil complet qui s’adresse à l’être humain. Peu importe que ce soit un athlète de haut niveau ou une personne qui commence son sport.

Ces méthodes on peut même à mon avis les utiliser dans la vie de tous les jours, elles concernent chaque humain en fait et pas seulement pour sa pratique sportive. Donc oui la Préparation Mentale c’est pour tous les entraîneurs quel que soit leur niveau, et pour tous les athlètes qui sont passionnés par leur sport.

Un grand merci Virginie pour votre témoignage ! Un dernier mot pour conclure à l’attention des camarades qui liront cette interview ?

Pour être bien dans son corps, il faut être bien dans sa tête et avec les outils de cette formation vous allez comprendre le fonctionnement du mental et vous allez avoir les clés efficaces et simples pour pouvoir agir dessus.

Quand le mental est ok le corps suit. Le mental c’est le mental. Et cette formation vous donne tous les outils de façon super claire.

Donc vraiment, vous pouvez y aller, formez-vous !

Merci Virginie !

Avec plaisir.


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposée.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore début 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite