" Les outils sont simples à acquérir, vous êtes accompagnés tout au long de la formation, le suivi est vraiment top ! "

Chloé Lalande

Championne de France, d’Europe et du Monde de jujitsu

Photo : Julien Crosnier

Interview d'une championne de France, d'Europe et du Monde de jujitsu


Bonjour Chloé, pouvez-vous nous dire quelques mots de votre parcours ?

J’ai commencé le judo très jeune, à l’âge de 3 ans et demi. Je suis passée par différentes structures d’entraînement comme la section départementale du Maine-et-Loire, le Pôle Espoir à Nantes et le pôle France à Orléans. A 18 ans, j’ai commencé la pratique du jujitsu combat. J’ai décroché des médailles internationales en jujitsu, dont un titre de championne de France, un de championne d’Europe et un de championne du Monde. En complément, j’enseigne le judo et le jujitsu à l’US Orléans.

Avant de vous inscrire à la formation LNF, vous aviez quelle vision de la Préparation Mentale ?

Au cours de mon cursus de formation en licence STAPS, j’ai découvert la Préparation Mentale, mais de façon très succincte. J’avais aussi pu expérimenter l’Outil Routines avec un de mes entraîneurs, mais je n’étais pas consciente que c’était de la Préparation Mentale. Il m’avait demandé de réaliser toujours les mêmes actions avant un combat. En suivant la formation LNF, je me suis rendu compte que j’avais appliqué un des outils de la Préparation Mentale, la routine. J’avais donc envie d’approfondir mes connaissances sur le sujet pour avoir des outils et des méthodes opérationnels.

Qu’est-ce qui a déclenché votre inscription à la formation de LNF en Préparation Mentale ?

J’ai vu un article sur Facebook, les commentaires étaient bons et le contenu de la formation correspondait à mes attentes donc je me suis inscrite. L’objectif c’était déjà de trouver des outils pour m’aider moi-même, car en compétition, il peut m’arriver d’être stressée, d’avoir des discours internes négatifs, et peut-être pour plus tard, j’aurai envie d’accompagner des sportifs. C’est d’ailleurs ce que j’ai déjà commencé à faire avec quelques personnes !

Maintenant que vous avez suivi la formation LNF et êtes certifié en Préparation Mentale, pouvez-vous nous donner des exemples d’application auprès de judokas ?

Le premier outil présenté dans la formation, c’est l’Outil Motivation. Je trouve que le questionnaire motivationnel est très pertinent. Je l’ai utilisé avec des judokas pour les aider sur le plan sportif, mais aussi sur le plan scolaire. Par exemple, grâce au questionnaire motivationnel, j’ai pu identifier une baisse de motivation chez un judoka. Son sentiment de progrès était bas, il avait l’impression de stagner. On a donc mis en place et formalisé un programme d’évolution de ses compétences technico-tactiques, en utilisant l’Outil Fixation d’Objectifs. Ça a contribué à le remotiver.

La Fixation d’Objectifs, je la pratique depuis longtemps pour moi-même. Depuis mon passage au Pôle France d’Orléans, on m’a toujours demandé de me fixer des objectifs à court, moyen et long terme, associés à l’acquisition de compétences techniques. L’Outil Fixation d’Objectifs dans la formation LNF est plus complet. Je me suis rendu compte que les objectifs de moyens n’étaient pas seulement techniques, ils pouvaient être aussi du domaine mental.

Avez-vous pu utiliser un outil de la Préparation Mentale pour optimiser la performance d’un sportif pendant un combat en judo ou jujitsu ?

Actuellement, j’accompagne un sportif qui sort d’une opération des ligaments croisés. Sa technique favorite c’est le mouvement Uchi Mata qui consiste à envoyer sa jambe entre celles de l’adversaire pour le faire basculer et le faire chuter sur le dos. Au retour de blessure, il était crispé, il avait peur que son genou se dérobe lors du mouvement, il n’était plus en confiance comme avant, il n’osait pas se lancer de peur de se faire contrer. On a travaillé sur son relâchement de façon purement technique, puis nous avons complété en utilisant l’Outil Gestion du Stress. On a mis en place une routine pour remplacer son stress : en fin d’échauffement, juste avant le combat, il utilise l’Imagerie Mentale technique de réussite sur ce mouvement (il se remémore le meilleur Uchi Mata qui lui avait fait gagner un combat important). Ça l’a vraiment aidé à retrouver de bonnes sensations pendant le combat.

Si vous aviez suivi cette formation plus tôt, est-ce que cela aurait changé quelque chose ?

Certainement, j’aurais pu construire des routines et faire évoluer mes objectifs de résultats et de moyens par moi-même. J’aurais été plus autonome dans ma progression.

Selon vous, est-ce qu’un entraîneur devrait se former aux outils de la Préparation Mentale contenus dans la formation LNF ?

Oui absolument ! Je pense que l’Outil Motivation est très utile pour un entraîneur, car j’ai vu de jeunes judokas passer à côté de leur championnat de France et subir une grosse baisse de motivation jusqu’à penser à arrêter leur sport. L’outil permet de capter les baisses de motivation et d’agir concrètement. Pour mon cas personnel, j’aurais aimé qu’un entraîneur utilise l’Outil Fixation d’Objectifs avec moi dès les premières années de ma carrière de sportive de haut niveau.

Et pour un sportif, est-ce utile de se former d’après vous ?

Oui, car quand on est formé à ses outils, on est autonome dans la détection de ses difficultés, on peut essayer de trouver soi-même des solutions ou aller chercher de l’aide auprès d’une personne formée. La formation permet de savoir que des solutions existent face à ses problématiques.

À votre avis, les outils de la Préparation Mentale sont réservés au haut niveau ou c’est pour tout le monde ?

C’est utile à n’importe quel pratiquant, quel que soit son niveau. Les objectifs sont différents, mais la motivation peut être tout aussi fluctuante. L’utilité de la Préparation Mentale n’a rien à voir avec le niveau de pratique.

Et cette formation à distance, en e-learning, comment s’est-elle passée ?

Je l’ai trouvée intéressante. Ce système me convient parfaitement, il n'est pas du tout contraignant. Ce que j’ai le plus apprécié, c’est la mise en pratique. La formation LNF prévoit des pauses pour aller pratiquer et c’est très important. C’est bien de comprendre les concepts, mais il faut aussi savoir les appliquer et la formation le permet.

Un dernier mot pour conclure à l’attention d’entraîneurs ou sportifs qui liront cette interview ?

Les outils sont simples à acquérir, vous êtes accompagnés tout au long de la formation, le suivi est vraiment top. Les outils vont être utiles pour vous-même ou pour les sportifs que vous accompagnez.

Merci Chloé pour votre témoignage, je vous souhaite encore beaucoup de réussite avec les outils de la Préparation Mentale !

Merci à vous !


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre depuis n'importe quel endroit quand vous êtes disponible.

Elle est encore prise en charge pour quasiment tout le monde en 2021, sans demander l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF).

La formation permet d'obtenir une Certification en Préparation Mentale reconnue par l'État (inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez pas pour passer le cap de la Préparation Mentale C'est essentiel.

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour en savoir plus sur cette formation 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite