" C’est essentiel de savoir comment fonctionne le mental "

Benoît Lalevée

Champion du monde xterra et Champion d'Europe et du monde de Cross Triathlon

Photo : RUN 4 FFWPU

Interview d'un triathlète Champion du monde sur le rôle du mental dans sa performance


Bonjour Benoit, vous pratiquez le triathlon depuis plus de 20 ans et vous avez obtenu plusieurs titres dans votre discipline, vous pouvez nous en dire un mot ?

J’ai commencé le triathlon dans les années 1990 plutôt en dilettante et je m’y suis mis plus sérieusement à partir de 2007. J’ai obtenu les titres de Champion du monde xterra 2012 en catégorie 45-49 ans, puis Champion du monde de Cross Triathlon ITU et Xterra, en 50-54 ans en 2015 et enfin Champion d'Europe Xterra en 2016 dans la même catégorie.

Benoit, quelle vision aviez-vous de la Préparation Mentale avant de vous inscrire et de suivre la formation de LNF sur ce sujet ?

Quand j’étais plus jeune, la Préparation Mentale était un truc un peu nébuleux et psychologique mes yeux.

En 2012, je me suis qualifié pour mes premiers championnats du monde. J’avais un peu d’appréhension et mon kiné m’a fait travailler sur la confiance en soi. Ça m’a vraiment servi et pendant plusieurs années, j’ai utilisé ça.

En septembre, j’ai reçu un mail qui parlait de LNF. J’ai vu que vous enseigniez huit outils principaux de la Préparation Mentale et que vous étiez la formation n°1 en France sur ce sujet. Ça m’a semblé pratique et pro. J’avais une prise en charge avec mon CPF (Compte Personnel de Formation) alors je me suis lancé.

Le premier outil qu’on apprend dans la formation est l’outil Motivation. Vous pouvez nous expliquer à quoi il sert concrètement quand on est triathlète ?

Pour moi la motivation avant de suivre votre formation c’était blanc ou noir : on est motivé ou on ne l’est pas. Avec votre outil Motivation, j’ai découvert qu’il y a en fait des ingrédients très précis qui concourent à notre motivation et que ces ingrédients peuvent monter ou descendre en fonction des situations ; et aussi qu'on peut agir dessus.

Maintenant que je connais votre outil, je sais identifier quels ingrédients sont hauts et quels ingrédients sont bas et je sais agir pour remonter ceux qui sont trop bas, ça me permet de renforcer ma motivation si elle a baissé. À présent, je sais comment ça fonctionne et je peux agir sur ce sujet. En temps de Covid, la motivation peut avoir tendance à baisser et c’est assez pratique d’avoir cet outil notamment dans cette situation complexe…

Le second outil qu’on apprend dans la formation est l’outil Fixation d’Objectifs. C’est un outil utile pour vous en tant que triathlète ?

Je dois vous dire qu'à la base, je suis quelqu'un de naturellement très focalisé sur mes "objectifs". Mes camarades me le disent depuis toujours, j’ai une vraie capacité à me fixer un objectif et à m’y tenir.

Avec votre outil Fixation d’Objectifs, j’ai découvert les trois temps et c’est vrai que c'est très efficace pour augmenter ses performances. Je ne le faisais pas forcément bien jusqu’à présent : pour moi l’objectif c’était uniquement le résultat final. Je posais des objectifs de moyen et de résultat, mais pas de façon aussi précise, ni organisée, ni consciente qu'après votre formation. Votre outil a bien consolidé mes bases pour cadrer encore mieux ma fixation d’objectifs.

Il faut bien comprendre que les objectifs sont quelque chose d’essentiel dans le triathlon.

Dans ma catégorie d’âge par exemple, je ne suis pas forcement le meilleur physiquement, mais par contre, je suis plutôt fort en mental. Et c’est sur le mental que je vais faire la différence.

Quelqu’un qui part à l’abordage, c'est à dire qui pratique et se lance à l’attaque d’une épreuve sans objectifs clairs et bien fixés, sera moins fort mentalement. Votre outil Fixation d’Objectifs est vraiment très utile pour ça à mon avis. On ressent une très grande force mentale quand on a fixé ses objectifs de la bonne façon en suivant la méthode de votre outil.

On apprend 6 autres outils dans la formation LNF : Stress, Concentration, Discours Interne, Confiance en soi, Imagerie mentale, Routines. Est-ce qu’il y en a un autre en particulier qui vous semble particulièrement intéressant pour le triathlon ?

L’outil Routines m’a beaucoup plu. Il est relié aux trois autres (stress, concentration, discours interne). J’ai découvert comment mettre en place des routines sur tous ces aspects. C’est très facile à faire tout seul et ça m’a beaucoup plu.

Dans le triathlon, le stress existe surtout avant la compétition. Une fois qu’on est lancé il y en a moins car notre sport c’est surtout beaucoup de cardio, on ne vit pas le stress avec des balles de match comme dans les autres sports. Votre outil Gestion du stress est très bien : avoir une routine de gestion du stress avant la compétition est super efficace pour un triathlète.

Un autre outil que je trouve utile est l’outil Discours Interne. On a beaucoup de pensées négatives pendant la course en triathlon. Un triathlète qui ne sait pas gérer son discours interne aura du mal à arriver à un niveau de plaisir et de performance importants. Votre outil permet de gérer son discours interne et ça me semble très important.

Par exemple quand vous posez le vélo, en général vous êtes fatigué et vous en avez déjà plein les jambes. Et là vous devez attaquer une course de dix kilomètres pour un format courte distance. Je peux vous dire que la machine à pensées négatives peut soudain se mettre à tourner à plein. Si vous n’êtes pas préparé à gérer l’arrivée de ces pensées négatives et que vous commencez à vous dire que « dix kilomètres ça va être trop dur » ou que « vous êtes trop fatigué » ou ce genre de choses, vous allez avoir beaucoup de mal à tenir vos dix kilomètres et à performer.

Parfois, il y a des épreuves où tout va bien, pas de pensées négatives et parfois on en a des tas. L'important c'est d'être préparé et de savoir gérer ça quand ça arrive. Avec votre outil Discours Interne, je suis préparé et je saurai quoi faire.

Vous auriez aimé avoir les outils de cette formation plus tôt dans votre parcours ?

Absolument parce qu'ils m’auraient servi tout au long de ma carrière. Plus jeune, j’ai eu des résultats qui n’étaient pas à la hauteur compte tenu de tout ce que j’avais mis en place. Je partais à l’abordage des épreuves sans me soucier du mental et ça me faisait sous performer. Je le sais maintenant.

Selon vous, les entraîneurs de triathlon ont-ils intérêt à suivre cette formation et à apprendre ces outils ?

Oui, ils doivent se former. C’est essentiel de savoir comment fonctionne le mental et de pouvoir entraîner les athlètes sur ce sujet. Particulièrement dans notre sport, qui demande de grandes ressources mentales.

En plus de ça, les entraîneurs vont bien mieux comprendre les sportifs avec ces outils. Depuis que j’ai suivi votre formation, j’identifie mieux et plus vite le type de sportif que j'ai en face de moi. On décrypte beaucoup mieux le comportement des gens. Le regard change beaucoup.

Pensez-vous que les athlètes ont intérêt à se former eux-mêmes pour faire de l’auto Préparation Mentale et gérer directement leur mental ?

Oui, ça, c’est très important. Tous les triathlètes ont besoin de savoir gérer leur mental et pour ça il faut disposer des bons outils.

Je crois qu’on comprend mieux l’importance et la puissance de la Préparation Mentale pour la performance quand on avance en âge. Plus jeune, on pense souvent qu’il suffit d’être fort physiquement et de se lancer. En réalité on devrait apprendre la Préparation Mentale le plus tôt possible en fait.

Votre formation apporte aussi beaucoup sur le plan personnel. Comprendre comment on fonctionne et savoir gérer son mental est très intéressant pour un sportif à titre personnel.

Mon avis ensuite concernant le sportif de haut niveau c’est qu’il aura quand même besoin d’un regard externe même s’il s’est formé et qu'il a compris comment il fonctionne. Je pense qu’il a intérêt à se former à titre personnel, mais que son entraîneur doit lui aussi se former pour jouer son rôle de coach avec un regard extérieur. Comme ça ils seront tous les deux extrêmement bien alignés.

Un mot de conclusion pour aider les triathlètes, entraîneurs ou sportifs, à passer le cap du mental et à se former sur ce sujet ?

La Préparation Mentale c’est des outils efficaces qui sont simples à mettre en œuvre. Ils sont performants et même parfois bluffants concernant leur efficacité.

Travailler son mental pour performer ou déjà pour se faire plaisir dans sa pratique sportive c’est très important.

La formation LNF m’a remis tous les sujets en place. Il y a une puissance dans ces outils qui est vraiment intéressante.

Pour passer la Certification j’ai travaillé avec un athlète de mon club et lui aussi a reconnu la simplicité et la puissance de ces outils. Il n’y croyait pas vraiment au départ et s’attendait à quelque chose d’un peu « fumeux » et il a été bluffé : les outils de LNF sont vraiment pratiques et efficaces, vous avez tout intérêt à y aller, ils vous permettent vraiment de passer le cap du mental.

Un grand merci Benoit pour votre témoignage !

Avec plaisir.


Vous aussi suivez la formation LNF, n°1 en Préparation Mentale en France

3.000 entraîneurs et sportifs ont déjà suivi cette formation en moins de trois ans en France.

La formation LNF est 100% à distance donc facile à suivre de chez vous, sans horaire imposée.

Elle est prise en charge pour quasiment tout le monde, encore début 2021, sans avoir besoin de l'autorisation de quiconque grâce à votre Compte Personnel de Formation ou CPF.

Elle est certifiante et sa Certification en Préparation est reconnue par l'État (elle est inscrite au registre spécifique de la CNCP).

N'attendez plus pour passer ce cap : formez - vous !  

Prêt à vous mettre à niveau ? => Cliquez ici pour être rappelé et poser vos questions au sujet de cette formation. 

LNF © reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite